Counterpoint Weekly : Avec le recul…

Counterpoint Weekly : Avec le recul…

Ce cinquième article d'une série consacrée à notre approche de l'allocation d'actifs stratégique (AAS) revient en arrière. Dans cette édition inaugurale de notre bilan de performance semestriel des AAS, nous retraçons les événements du premier semestre sous l'angle des AAS du groupe Quintet. Comment se sont-elles comportées et quels ont été les moteurs de performance ?

Ce qu'il faut savoir :

- Les AAS de notre groupe sont les portefeuilles ajustés du risque les plus performants au regard des différents niveaux d'appétit pour le risque des clients. Elles sont optimisées sur le long terme au niveau indiciel. Pour nos investisseurs en euros, les AAS ont affiché des performances positives sur l'ensemble des profils de risque au premier semestre de l'année.

- La prise de risque s'est révélée payante au premier semestre pour les investisseurs capables de tolérer les fluctuations les plus prononcées. Les actions ont apporté la plus forte contribution à la performance globale du portefeuille, suivies des titres de créance de moindre qualité des marchés développés. L'or, les obligations d'État de la zone euro et les obligations américaines Investment Grade s'en sont moins bien tirés.

- Ces actifs traditionnellement plus défensifs ont nui à la performance du portefeuille dans un contexte de marché de type « Boucles d'or », mais la performance négative s'est essentiellement concentrée sur le premier trimestre. Toutefois, pour l'investisseur à long terme doté d'un portefeuille bien construit, les obligations de première qualité et l'or présentent une valeur indéniable.

Découvrez l'article