5 questions à vous poser avant d’opter pour une résidence secondaire en Belgique

5 questions à vous poser avant d’opter pour une résidence secondaire en Belgique

Voici l’été,
vous avez profité des restrictions de voyages des derniers mois pour (re)découvrir les plus beaux coins du Royaume et vous vous dites que, finalement, un maison dans les Ardennes ou un appartement à la Côte vous ferait le plus grand bien.

De plus, dans une perspective à plus long terme, l’idée d’un revenu locatif récurrent pendant la haute saison serait la bienvenue, notamment en vue de vous constituer un complément de pension.

Si l’idée vous tente, voici quelques questions à vous poser avant de signer un acte de vente.

1. Droits d’enregistrement ou TVA ?
Pour acquérir un logement neuf – par exemple un appartement dans un nouvel immeuble en cours de construction – vous devrez vous acquitter du paiement de la TVA (21%) en plus du prix de vente du bien. Pour un bien qui n’est pas une nouvelle construction, vous serez soumis au régime des droits d’enregistrement : 5% dans le meilleur des cas (droits réduits pour une rénovation sous certaines conditions en Région flamande), 12,5% dans le pire des cas (droits pleins en Région wallonne ou Région de Bruxelles Capitale). Bref : tenez compte de cet aspect dans votre budget global.

2. Comment financer votre achat ?
Si vous disposez d’un capital de réserve, vous pouvez bien évidemment puiser dans celui-ci pour financer votre bien sur fonds propres. Néanmoins, dans un contexte de taux d’intérêt historiquement bas, recourir au crédit pourrait s’avérer intéressant. Le raisonnement ? Vous pourriez investir une partie de votre capital pendant toute la durée de l’emprunt et espérer générer un rendement supérieur au taux d’intérêt de votre crédit. Bien évidemment, ce genre d’opération nécessite l’accompagnement de nos spécialistes en crédit qui analyseront votre situation personnelle et vous proposeront les solutions les plus adaptées à votre profil. Dans certains cas, le crédit « bullet » par exemple peut être indiqué : vous payez uniquement les intérêts pendant toute la durée du crédit et remboursez le capital en une fois à l’échéance, par exemple après avoir reçu votre capital pension. 

3. Quel impact fiscal ?
Votre résidence de vacances en Belgique sera imposée au précompte immobilier. Néanmoins, deux cas de figure spécifiques doivent retenir votre attention : si vous comptez mettre le bien en location ou si vous envisagez de le revendre à court terme en réalisant une plus-value. Il est alors recommandé de bien évaluer le coût fiscal de ces opérations avec des experts.

4. Comment transmettre ce bien à vos enfants ?
Il n’est jamais trop tôt pour planifier votre succession. Avant d’acheter une résidence secondaire, pensez à déjà envisager les aspects successoraux afin d’en faciliter la transmission à vos héritiers. Nos spécialistes du département Wealth Planning & Structuring se tiennent à votre disposition pour envisager toutes les possibilités selon votre situation familiale: donation avec ou sans réserve d’usufruit, achat scindé, testament, etc.

5. Qui va vous conseiller ?
Pour toute opération immobilière en Belgique, l’intervention d’un notaire est une évidence. Néanmoins, vous pouvez également compter sur des profils plus spécialisés pour des questions spécifiques : nos experts en crédit et en Wealth Planning & Structuring sont là pour vous accompagner et vous proposer des solutions sur mesure en fonction de votre situation personnelle et familiale. Ils peuvent également vous mettre en contact avec des avocats spécialisés ou des conseillers fiscaux pour les dossiers les plus complexes.

Une question sur votre planification patrimoniale ?
Contactez nos experts du département Wealth Planning & Structuring :

Tél. : 02 679 47 00
Email: wealthplanning@puilaetco.be

man on phone
Vous envisagez d’acquérir une seconde résidence en Belgique ?
Téléchargez notre dossier complet sur les aspects financiers, fiscaux et successoraux de l’immobilier en Belgique.

Belgique
Téléchargez votre dossier